Vins Web

Edition du 03/01/2017
 

ARNOUX & Fils

Patrimoine

ARNOUX & Fils

Un vignoble dans la Famille depuis 8 générations !


A ses côtés : le Château Lestours Clocher 2012, un joli Vacqueyras. De délicieux arômes de fruits compotés, les tanins sont bien assouplis grâce à son élevage de 3 ans, belle présence en bouche très ronde, très souple, un vin plaisir. Le Château Lestours Clocher Les Pénitents 2012 est une cuvée plus puissante avec un fruit bien présent arrondi par la barrique, un vin très gourmand. La nouvelle cuvée 1717 millésime 2012 dont nous venons de finir les assemblages est un vin magnifique, élevage de 30 mois en bois, arômes de torréfaction, de café, vin très concentré, issu de tous petits rendements 18 hl/ha, un vin donc très concentré avec beaucoup de finesse et d’une complexité énorme, agréable à boire dès à présent mais qui a un potentiel de garde. En 2013, nous n’avons pas produit notre cuvée 1717. Nous n’avons pas fait de grosses extractions, nous avons travaillé le fruit, des vins faciles et souples. Nous avons aussi de très jolis 2014, dont Vieux Clocher, un vin gourmandise dominé par la fraîcheur du fruit et des notes épicées, pour lequel on ne cherche pas trop de complexité, le vin est très accessible, très agréable, très friand. Le 2015 est un très bon millésime, et, petite nouveauté nous allons sortir un vin Bio sous notre marque Genus en Côtes-du-Rhône.” On patiente avec ce superbe Vacqueyras “1717” 2011, qui rend hommage au début de l’histoire vigneronne de la famille, sélection parcellaire des plus vieilles vignes de Grenache et Syrah, un vin velouté, persistant en bouche, charnu et très aromatique, aux arômes de fruits noirs très mûrs, de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, légèrement épicé en finale, comme il le faut. Excellent Vacqueyras rouge Jean-Marie Arnoux cuvée Non Filtrée Récolte 2013, d'une belle couleur soutenue et sombre, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de grillé, un vin dense et de très bonne évolution. Il y a également ce CDR Seigneur de Lauris Vieilles Vignes rouge 2013, une réussite, de robe pourpre intense, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, avec ces notes persistantes de fumé, de cassis et d'épices.  Le Vacqueyras Seigneur de Lauris blanc 2014, de robe jaune clair, très bien équilibré, au nez vif, est un vin suave mais tout en fraîcheur, aux arômes complexes et puissants (acacia, fougère, pomme), de bouche ample et racée, que l’on peut prévoir sur des calamars à l'encre.

   

ARNOUX & Fils

Marc et Jean-François Arnoux
Cave du Vieux Clocher
84190 Vacqueyras
Téléphone : 04 90 65 84 18
Télécopie : 04 90 65 80 07
Email : info@arnoux-vins.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SAUTERNES ET LIQUOREUX
e_sauternes.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
YQUEM (Hors Classe)
COUTET (B)
RAYMOND-LAFON
DOISY-VEDRINES
GUIRAUD
LAMOTHE GUIGNARD
RABAUD-PROMIS
SIGALAS-RABAUD
CLOSIOT (B)
LOUPIAC GAUDIET (Loupiac)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA TOUR BLANCHE
FILHOT
CAILLOU
CLIMENS (B)
ROMER DU HAYOT
BASTOR-LAMONTAGNE
HAUT-BERGERON
MALLE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
Clos JEAN (Loupiac)*
GRAVAS*
MYRAT*
PIADA*
ANNA
BON
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BEL AIR (Sainte-Croix-du-Mont)*
LAMOTHE-DESPUJOLS
LARIBOTTE
ROLLAND
LAFON
VALGUY



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(CROS (Loupiac))
(LA GARENNE)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(ARROUCATS (Sainte-Croix-du-Mont))
ROUSSEAU

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine CAMAÏSSETTE


Un vignoble familial de 40 ha depuis 1901, dont 23 ha de vignes et 4 ha d’oliviers. La plus grande partie du vignoble est plantée sur un plateau argilo-calcaire en sol caillouteux. La production, dans les trois couleurs, se répartit en deux gammes bio. La gamme Domaine est constituée de vins dont les caractéristiques principales sont la fraîcheur et le fruit, des vins prêts à boire. La gamme Amadeus produit des vins élevés en fûts de chêne, complexes, de garde. Tous les vins sont élaborés depuis plusieurs années par Michelle Nasles, aidée de son fils œnologue, Olivier. Superbe Coteaux-d’Aix-en-Provence rouge cuvée Amadeus 2009, marqué par sa Syrah majoritaire, à laquelle s’ajoutent les Cabernet-Sauvignon et Grenache, chaque cépage récolté séparément à maturité optimale, assemblage avant un élevage de 18 mois en tonneaux dont 50% de neufs et le reste d'un vin..., le tout donnant ce vin dense et complexe, marqué par des notes d’épices à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, un vin intense, de bouche pleine, de très bonne évolution, à prévoir sur une cuisine riche comme des perdreaux sauce catalane ou un ragoût de mouton.  Le Coteaux-d’Aix- en-Provence rouge 2012  dégage un bouquet complexe avec ces notes bien caractéristiques de prune et de cannelle, un vin de couleur profonde. Le Coteaux-d’Aix-en-Provence blanc 2015, de jolie teinte, est très parfumé avec des senteurs de pêche et de bruyère, ample et rond. Joli JN’S by Camaïssette rosé 2015, séduisant, avec des nuances de pêche, de garrigue et d’agrumes frais.

Michelle Nasles
Route de Pélissanne
13510 Éguilles
Téléphone :04 42 92 57 55
Télécopie :04 42 28 21 26
Email : michelle.nasles@wanadoo.fr
Site personnel : www.camaissette.fr

Château de PARENCHÈRE


Le vignoble jouxte les départements de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, et présente, de ce fait, un terroir très particulier dans le Bordelais, composé d’argilo-calcaire avec une très forte teneur en argile, ce qui explique en partie la puissance des vins qui y sont produits. La superficie est de 153 ha, avec un vignoble concentré sur 63 ha, plantés sur les parcelles les mieux exposées du domaine.

Directeur : Richard Curty
5, Parenchère - BP 57
33220 Ligueux
Téléphone :05 57 46 04 17
Télécopie :05 57 46 42 80
Email : info@parenchere.com
Site personnel : www.parenchere.com

Château des MOINES


Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur...), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec). “Le millésime 2013, nous raconte Patrick Merle, a donné une petite année en volume (- 50%). Ce sera un millésime moyen à boire assez rapidement. Il n’y aura pas de cuvée Prestige. Millésime 2014 : là, tout y est : volume, structure, fruité, concentration, un bon millésime de garde. Cette année, les millésimes à la vente sont les 2012, puis 2013. A noter, en 2014, c'est la première année que le Château des Moines a fait du Bordeaux rosé.” Superbe Lalande-de-Pomerol Prestige 2012, élevé en fûts neufs, marqué par ces senteurs délicates de fumé, riche en couleur, ample et solide, de bouche puissante, aux nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux, charnu comme il se doit, de belle charpente. Le 2011 est un vin aux tanins mûrs, très parfumé, dense et persistant, aux senteurs de fruits mûrs (fraise des bois) et d’humus, avec, au palais, des connotations de prune et de cuir. Beau 2010, charpenté, qui sent la framboise cuite, le musc et la cannelle, un vin de bouche riche et fondue à la fois, d’une belle intensité, associant structure et finesse. La cuvée Tradition 2013 est un vin rond, franc, bien parfumé (prune, frais), avec une bouche souple et persistante, idéal sur un magret grillé ou un chaud-froid de cailles. Le 2012 est de bouche intense et dominée par la mûre, alliant rondeur et intensité aromatique, de robe brillante.

Jean Darnajou et Patrick Merle
Lieu-dit Musset
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Télécopie :05 57 25 04 21
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site personnel : www.chateaudesmoines.com

CHAMPAGNE BERNARD LONCLAS


Situé au cœur du village typique de Bassuet, entouré par les coteaux où le sol précieux est propice à la culture du Chardonnay, la Maison Lonclas a été fondée en 1976 par Bernard Lonclas. Ce propriétaire passionnée par la terre et le vin, est aujourd’hui secondé par sa fille Aurélie. On allie ici savamment le savoir-faire traditionnel aux technologies actuelles : sélection rigoureuse des raisins lors de la vendanges, matériel d’avant garde tant pour le pressurage qu’au sein de la cuverie en inox thermorégulée. Cela donne ce Champagne brut Millésime 2006, vieilles vignes, Chardonnay majoritaire (80%), complété par du Pinot meunier, parfumé, aux arômes de noisette et de brugnon, au nez subtil et persistant, très frais, de jolie mousse. La cuvée Prestige Extra-dry, raisins issus d’une sélection parcellaire de vignes les mieux exposées à faibles rendements, assemblage pour 2/3 de Chardonnay et 1/3 Pinot meunier, avec cette pointe de fraîcheur et de fruité caractéristique, très persistante en bouche, est idéale sur un saumon fumé. Excellent brut Blanc de blancs, un pur Chardonnay, la tradition de la maison, au bouquet fleuri, avec des nuances de noisette et de miel, alliant souplesse et structure, un vin puissant, tout en finesse.

Aurélie Lonclas
Rue de Vavray - Chemin de Travent
51300 Bassuet
Téléphone :03 26 73 98 20
Télécopie :03 26 73 16 17
Email : champagnelonclas@vinsdusiecle.com
Site : champagnelonclas
Site personnel : www.champagne-lonclas.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de la SOLITUDE


Écrin de sérénité en bordure des landes girondines, le domaine abrite un couvent de religieuses depuis plus de 150 ans. L'histoire du Domaine de la Solitude remonte en effet à 1820, année où Pierre Bienvenu Noailles, prêtre du diocèse de Bordeaux acquit cette propriété pour en faire le lieu de vie de toute la Sainte Famille de Bordeaux. Ce grand humaniste voulut faire de cette maison une terre d'accueil, aussi bien pour les membres de la communauté religieuse que pour les laïcs.
Afin de mieux se consacrer à son activité spirituelle, l'ordre de la Sainte Famille a confié en 1993 l'exploitation du vignoble à la famille Bernard. Olivier Bernard a opté pour une gestion “Grand Cru” du domaine. Les vendanges sont faites à la main par tris successifs : 3 passages comme à Chevalier. Des investissements importants ont été réalisés: pressoir pneumatique, cuves thermo-régulées en acier inoxydable, chai à barriques... Son terroir se compose d'un sol gravelo-sableux reposant sur une couche d'argile assez compacte : il est le résultat d'alluvions apportées par la Garonne il y a de cela environ 2 millions d'années (fin de l'ère tertiaire, époque Villefranchienne). Le vignoble est composé de 7 ha de vignes blanches et 28 ha de vignes rouges. La densité de la plantation est de 6600 pieds/ha. Les vignes blanches se répartissent entre le Sauvignon 65% et le Sémillon 35%. Le vignoble rouge comporte les trois cépages classiques du bordelais, à savoir 50% de Cabernet-Sauvignon, 35% de Merlot et 15% de Cabernet franc. Les engrais sont exclusivement d'origine organique et les corrections administrées par parcelle.
Savoureux Pessac-Léognan rouge 2011, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, un vin bien charnu, avec des tanins présents et savoureux, de très bonne évolution. Le 2010, d’une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est d’une très belle finale en bouche, d’excellente évolution. Le 2009, aux tanins bien présents mais enrobés, est un vin très équilibré, au nez intense, de très bonne bouche dense, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, mêlant structure et charnu, et se débouche sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de bœuf duchesse. 
Le Pessac-Léognan blanc 2011, suave et persistant, aux notes florales complexes (rose, acacia…), est très équilibré, fondu au palais. Le 2010, avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, est d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, est un vin classique, tout en bouche comme le 2009, qui mêle richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des connotations de noisette et d’abricot sec, est d’une grande persistance au palais.

Olivier Bernard

Château CERTAN de MAY de CERTAN


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Nous cultivons en Terras Vitis, nous explique Jean-Luc Barreau, donc de façon très raisonnée et parcimonieuse, nous avons d’ailleurs beaucoup d’insectes dans le vignoble. Nous avons la volonté de préserver ce patrimoine et de le faire perdurer.
Par exemple, le millésime 2012 n’a pas été une année facile. Cependant, à Pomerol, sur nos terroirs, nous avons été chanceux. Il a fallu être vigilant toute l’année jusqu'à la vendange. Nous avons eu une belle fin du mois d’août et un mois de septembre très propice, et cela a permis de parfaire la maturité. J’ai même décidé d’avancer la date de vendange de trois jours car les raisins étaient parfaitement mûrs. À l’élevage, les Vins me surprennent, ils seront très intéressants, ont beaucoup de charme.
Je suis très concerné par la culture bio, cela fait déjà 12 ans que nous sommes certifiés Terra Vitis avec un cahier des charges à respecter. Il faut parfois jongler et accepter de faire tomber quelques grains, l’exposition des vignes... plusieurs paramètres ont joué en notre faveur. Depuis 20 ans, nous avons tous les moyens pour mieux maîtriser nos vignes et il faut être raisonnable sur les rendements, c’est fondamental pour la qualité des Vins. Tout se joue avec l’équilibre par pied de vigne: dimension des grappes, vendanges vertes, état sanitaire, aération pour éviter les maladies... Il faut savoir prendre les bonnes décisions et réagir vite. Je travaille avec passion en pratiquant une politique volontariste de qualité.
Pour moi, ce qui importe dans le vin, c’est le fruit, le bois booste un peu le vin mais c’est le fruit qui prime. Nous allons refaire le cuvier à Pomerol car je souhaite avoir l’infrastructure pour faire du parcellaire, j’ai fait faire des recherches sur le sous-sol (carottage de 1,5 m) de chaque parcelle de Certan de May par la Chambre d’Agriculture. C’est surprenant, il y a des graves tellement compactes que les racines ont du mal à descendre. Je travaille de la même façon sur les autres vignobles, vendanges vertes, récolte à la main, tables de tri, je fais des vinifications un peu plus modernes que pour le Pomerol mais je limite les rendements, toujours au-dessous de ceux fixés par l’appellation.
Notre Lussac Château Poitou vieillit en barriques 12 mois, ce qui lui donne une belle aptitude de garde. Je tiens à valoriser mes Vins qui sortent toujours parmi les premiers en dégustation à l’aveugle. Je pars du principe que dans le temps les bons Vins se vendent toujours, donc mon objectif reste toujours la qualité. Je vais présenter ce vin en bouteilles lourdes, changer l’étiquette, des efforts qui soulignent la qualité des Vins.
Depuis quelques années, nous nous avons des vendanges séquencées en fonction du suivi du vignoble, de la maturité des parcelles, on ne vendange plus les Merlots en une seule fois, on passe au moins quatre fois pour ne ramasser que les grains murs. Heureusement, je fais de nombreux prélèvements quatre semaines avant les vendanges, j’ai ainsi déterminé le moment propice pour vendanger.
En 2013, nous avons donc vendangé rapidement pour préserver le potentiel qualitatif, avons réalisé de tous petits rendements, quelque 18 hl/ha, nous n’avons donc mis en cuves que le meilleur. C’est un millésime qui a demandé beaucoup de soins, en amont, à la vigne. Je veille sur mes vignes avec amour, j’y suis constamment, et c’est ce qui a fait la différence. Ce 2013 a donc été un millésime délicat car il a fallu suivre le vignoble tout au long de l’été. La vinification du 2013 a été très douce, j’ai l’habitude d’effectuer des vinifications de façon très délicate sans trop d’aération avec de tous petits remontages, mais, pour ce millésime, j’ai été encore plus précautionneux. Le 2013 est un vin qui, à la dégustation, offre un joli fruité avec une certaine complexité, la bouche est fondante, le vin est bien équilibré avec un joli retour en final de bouche. C’est un vin très réussi qui sera agréable à déguster dès 2017 mais qui pourra être conservé une dizaine d’années pas plus. C’est un vin plaisir, d’une jolie couleur foncée, avec une belle fraîcheur aromatique. Je suis très satisfait de la qualité du 2013 c’est un millésime de vigneron, ce n’était pas un millésime facile mais relever des défis, cela fait partie de notre métier !
En 2014, nous sommes dans un autre registre aromatique, le vin présente des arômes de fruits croquants, une belle persistance aromatique. C’est un vin complexe, plus de garde, plus structuré, un vin qu’il faudra attendre.”
Vous allez aimer ce grand Pomerol 2012, qui allie puissance et distinction, parfumé, charpenté, un vin d’une jolie concentration, aux connotations de petits fruits mûrs et de truffe, de bouche ample et très élégante. Splendide 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse, à prévoir avec un chapon truffé en pot-au-feu ou une terrine de perdreau.
Très grand 2010, d’une belle complexité aromatique fruité et élégant, bouche croquante, beaucoup de chair, un vin concentré en matière, aux tanins puissants et mûrs à la fois, très parfumé, dense et savoureux. Exceptionnel 2009, de belle couleur profonde, nez fruité, très belle attaque, dense, charnu, joli fruité. Bonne concentration beaucoup de fraîcheur en finale, encore fermé, bien sûr.
Superbe 2008, avec ce nez où domine le pruneau, associant structure et élégance, parfumé, dense, aux tanins bien présents, bien corsé, finement épicé, classique de son appellation, un vin complet. Formidable actuellement, le 2017, riche en couleur, bien charnu, qui sent bon la griotte et les sous-bois, de bouche puissante, un vin qui allie ampleur et souplesse, très typique du “velours” que l’on recherche dans un très grand vin de Pomerol. Superbe 2006, dans la lignée du 2005, qui a une robe sombre et violine, le nez révèle un joli fruit, avec des nuances toastées, un vin d’une grande finesse et élégance. En bouche, il est charnu, d’une belle structure, bien équilibré, un vin tout en “dentelle” avec une belle finale soyeuse et veloutée, d’un très beau potentiel de garde. Exceptionnel 2005, corsé et généreux, de bouche puissante et ample, avec ces nuances bien caractéristiques de fruits mûrs et de réglisse, de charpente solide et fine à la fois, de grande évolution. Superbe 2004, associant concentration aromatique et souplesse, corsé et typé. Le 2002 est remarquable, très typé, aux tanins puissants et équilibrés, au nez intense, de bouche harmonieuse et persistante, de garde. Mêmes propriétaires que le Lussac-Saint-­Émilion Château Poitou.

Odette, Jean-Luc, Patrick, et Isabelle Barreau

Domaine de PIQUEROQUE


Domaine de 70 ha, longé par la rivière l'Issole. Des vignes de 20 ans en moyenne, la culture se fait selon la philosophie de culture raisonnée pour combattre les maladies de la vigne. La lutte contre les mauvaises herbes se fait quasi-totalement par le labourage des sols.
Cela réussit fort bien à ce Côtes-de-Provence rosé 2012, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d'amande, un vin ample et fruité, vraiment séduisant. On n'hésite donc pas cette année.


> Les précédentes éditions

Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015

 



Domaine de La GAUTERIE


Château CLOS de SARPE


Château de La GRENIERE


RENAUDIN


Château PLANTIER ROSE


Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX


Château de VALOIS


Château ORISSE du CASSE


Château LAFARGUE


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château ROUGEMONT


Château PIRON


Domaine de DEURRE


Francis BLANCHET


BARDY-CHAUFFERT


Château du MOULIN VIEUX



DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHARLES SCHLERET


CHATEAU HOURBANON


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE TROTEREAU


CHATEAU REDORTIER


CEDRIC CHIGNARD


CHATEAU LA GALIANE


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales