Vins Web

Edition du 13/12/2016
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011, plus souple, plus facile, d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


CLASSEMENT SUD-OUEST
e_sud-ouest.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
BOVILA
CAMINADE
CROZE DE PYS
GAUTOUL
LAVAUR
HAUTE-SERRE
NOZIÈRES
MERCUES
PAILLAS
MAISON-NEUVE
PECH DE JAMMES
ARMANDIERE
PASSELYS
EUGÉNIE
LA COUTALE
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
PERREAU (Montravel)
GRAND-JAURE (P)
PÉROUDIER (BI)
LA PLANTE
VIEUX TOURON (M)
PECANY
SADILLAC
LAROQUE (BI)
MOULIN-POUZY (M)
CLOS DU BREIL
GAILLAC
COMBELLE
GRAND CHENE
MAYRAGUES
VIGNALS
BOURGUET
L'EMMEILLÉ
LABARTHE
LECUSSE (Bl)
MADIRAN
JURANCON

BARRÉJAT
Cru LAMOUROUX (J)
PICHARD
PARADIS
VIELLA
ROUSSE (J)
CAUHAPE
CRAMPILH (J)
CUQUERON
NIGRI
SERGENT
COUSTARRET
LAPUYADE
AUTRES APPELATIONS

VIGNERONS BUZET (Bt)
GUTIZIA (Irouléguy)
JOY (IGP)
VIGNERONS BRULHOIS
GUILLAMAN (IGP)
PLAISANCE (F)
POUYPARDIN (G)
SAINT-GUILLHEM (F)
COUREGE-LONGUE (Buzet)
HERREBOUC
(HAILLE (IGP))



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
(FAMAEY)
(PELVILLAIN*)
TRIGUEDINA*
(BOUT DU LIEU)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
HAUT-FONGRIVE*
PANISSEAU (BI)
GAILLAC
LACROUX
RHODES
MADIRAN
JURANCON

LAFITTE-TESTON
BORIES
DOU BERNES
AUTRES APPELATIONS

CAVE IROULÉGUY (I)*
VOIE BLANCHE (VP)
GENSAC



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CAHORS
(TROTTELIGOTTE)
BERGERAC
COTES-DE-BERGERAC
MONBAZILLAC
(ROQUES-PEYRE*)
GAILLAC
MADIRAN
JURANCON
Prod. JURANÇON (J)
AUTRES APPELATIONS

(CAVE FRONTON (F))

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château de PIZAY


Superbe Régnié Château de Pizay 2013, de robe pourpre, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais très présents, un grand vin complexe, charnu et parfumé en bouche. Le Morgon cuvée Grand Cras 2014, qui collectionne les récompenses, aux connotations de violette, de fraise et d’humus, est un vin bien charnu, typé, très charmeur, très parfumé au palais avec des nuances de poivre et de griotte cuite, parfait avec une terrine d’agneau ou un chevreau à la tomate et citron confit. Le Morgon Les Sybarites Château de Pizay 2013, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, très bien structuré. Excellent Brouilly Château de Saint-Lager 2014, d’une belle couleur aux reflets violets, aux senteurs de mûre et d’humus, de bouche charnue comme il le faut. Goûtez également leur Beaujolais blanc Château de Pizay 2014, issu du Chardonnay, sur sol granitique sablo-limoneux, au nez caractéristique de tilleul et d’amande, qui mêle rondeur et nervosité, distinction et ampleur, un bien joli vin, classique, à essayer sur un aligot comme avec une estouffade de paleron au vin blanc.  Le Château de Pizay est également un très bel hôtel 4 étoiles, installé dans un magnifique château des XIVe et XVIIe siècles. Détente et gastronomie sont au rendez-vous, week-ends à thème... Vous pourrez aussi déguster les vins dans des caves voûtées séculaires, très pittoresques.Superbe Régnié Château de Pizay 2013, de robe pourpre, au nez concentré (violette et cassis), aux tanins bien fondus mais très présents, un grand vin complexe, charnu et parfumé en bouche. Le Morgon cuvée Grand Cras 2014, qui collectionne les récompenses, aux connotations de violette, de fraise et d’humus, est un vin bien charnu, typé, très charmeur, très parfumé au palais avec des nuances de poivre et de griotte cuite, parfait avec une terrine d’agneau ou un chevreau à la tomate et citron confit. Le Morgon Les Sybarites Château de Pizay 2013, avec cette touche de fraise des bois bien mûre au palais, est un vin dense, alliant souplesse et fraîcheur aromatique, très bien structuré. Excellent Brouilly Château de Saint-Lager 2014, d’une belle couleur aux reflets violets, aux senteurs de mûre et d’humus, de bouche charnue comme il le faut. Goûtez également leur Beaujolais blanc Château de Pizay 2014, issu du Chardonnay, sur sol granitique sablo-limoneux, au nez caractéristique de tilleul et d’amande, qui mêle rondeur et nervosité, distinction et ampleur, un bien joli vin, classique, à essayer sur un aligot comme avec une estouffade de paleron au vin blanc.  Le Château de Pizay est également un très bel hôtel 4 étoiles, installé dans un magnifique château des XIVe et XVIIe siècles. Détente et gastronomie sont au rendez-vous, week-ends à thème... Vous pourrez aussi déguster les vins dans des caves voûtées séculaires, très pittoresques.

Direction : Pascal Dufaitre

69220 Saint-Jean-d'Ardière
Téléphone :04 74 66 26 10
Télécopie :04 74 69 60 66
Email : chapizay@wanadoo.fr
Site personnel : www.vins-chateaupizay.com

Château GROS CAILLOU


Implantée depuis près de six générations sur la commune de Saint-Sulpice de Faleyrens au lieu dit Gros Caillou (on retrouve des actes notariés datant de 1804), la famille Dupuy a su faire prospérer la propriété pour atteindre près de 12,5 ha. Ici, on a pour philosophie : “le respect de l’équilibre alcool, acidité. Nos vins sont produits sur des couches de graves où le mariage cépage (Merlot, Cabernet Franc) sol se fait dans un commun et inséparable accord. La passion, le sérieux et le soin apportés à notre production permettent d’assurer le maintien de la qualité dans le respect de la tradition.” “Avec de la patience, une gestion parcellaire et une vinification précise en collaboration avec notre œnologue, nous précise Eric Dupuy, nous avons obtenu un très beau millésime 2014. Joli équilibre, belle structure, beau potentiel de garde, un vin sur le fruit mûr (fruits rouges).”

Eric Dupuy - Scea Vignobles Dupuy

33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Téléphone :05 57 24 74 91 et 06 20 54 51 88
Télécopie :05 57 74 40 98
Email : vignobles.dupuy@orange.fr
Site personnel : www.chateau-gros-caillou.com

Domaine Jean-Marie NAULIN


Belle place dans le Classement pour ce domaine familial de 12 ha.  “Le 2015 est de très belle qualité, nous raconte Mme Naulin, épargnée par la grêle, la récolte a été saine jusqu'à la vendange. Ces bonnes conditions réunies ont produit un vin fruité, minéral, un millésime d'une très bonne année mais pas d'une année exceptionnelle. En vente en 2016 : quelques 2014 puis des 2015 qui seront mis en bouteille en Mai-Juin.” Voilà un remarquable Chablis Premier Cru Fourchaume 2014, aux nuances de noisette grillée, de poire et d’amande fraîche, gras et sec à la fois, dense en bouche, avec des connotations de noix et d’abricot frais en finale, parfait sur des anguilles persillées ou des filets de lieu jaune. Le 2013, toujours très typé, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, est un vin où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille. Savoureux 2012, de teinte pâle, fin, ample, aux nuances délicatement citronnées, avec cette pointe de nervosité présente, d'une grande persistance aromatique au palais. Beau 2011, suave, aux connotations de pêche et de narcisse, très bouqueté, vraiment très charmeur. Le 2010 est un vin au nez de fleurs blanches et de noisette, très fruité, très équilibré, de bouche fine et harmonieuse. Le Chablis Premier Cru Beauroy 2013 est tout en structure et parfums (genêt, amande, pêche), de finale complexe, ample et persistante, un vin vraiment charmeur. Le 2012, au nez de narcisse, dégage une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin vif, sur le fruit, opulent. Belle réussite encore avec le 2011, typé, de robe très claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées_definition.html" class="lexique" target="_blank">fruitées, au bouquet fleuri, avec des notes de noisette et de miel. Excellent Chablis, aux nuances délicates de petits fruits blancs et d’amande, d’une jolie persistance.


6, rue du Carouge
89800 Beines
Téléphone :03 86 42 40 95
Télécopie :03 86 42 12 74
Email : domainenaulin@orange.fr
Site personnel : www.domaine-naulin-chablis.fr

DOMAINE BRISSON


La famille Brisson, originaire du Pays-de-la-Loire est connue depuis 1431. Ses attaches dans la région lyonnaise sont anciennes. Acquis en 1958 par Michel Brisson, le domaine familial, jouit d’une situation privilégiée en mi-coteaux orientés au sud. Ancienne propriété des seigneurs de Fonterenne de Villié (1604), il constituait l’une des métairies des châtelains. Un pavillon de chasse du XVIIIème siècle doté d’une superbe cave voûtée est actuellement occupé par Gérard Brisson et sa famille. Après sa formation d’œnologue en bourgogne, il a rejoint son père sur l’exploitation en 1974 et, depuis la mort de Michel en 1980, poursuit et développe l’œuvre de mise en valeur du domaine avec un soin attentif et une exigence rigoureuse. Culture raisonnée, Terra Vitis en 2009. Interview : le 2013 (épuisé) est une très petite récolte due à la météorologie, me confie Gérard Brisson. Les tanins sont souples, plaisants. En 2014, les vendanges à bonne maturité, des cuvaisons longues, ont joué sur la qualité des Vins qui sont bien fruités, de couleur rouge sombre, avec des tanins fondus, ronds. Depuis 2009, le cahier des charges Terra Vitis a permis de progresser encore dans la qualité des Vins. Pas de thermovinification, des vinifications traditionnelles, d'où des Vins de belle couleur avec une bonne aptitude à vieillir. Nous avons d’ailleurs ouvert récemment une bouteille de 1984, qui était remarquable. Millésimes à la vente en 2016 : La Louve 2014, 2015 - Vieilles Vignes 2001, 2003, 2004, 2009, 2010, 2011. L'actualité au Domaine : Avec deux de ses fils, Gérard Brisson souhaite acheter à ses frères leurs parts du domaine. Il développe les activités d'œnotourisme pour les individuels et les groupes : visites du domaine en 2 CV et en Bentley, ateliers dégustation, apéritif vigneron (un label de Bienvenue à la ferme), cours de cuisine avec Germaine Brisson, snaking du terroir... Notes de dégustations de Patrick Dussert : Superbe Morgon Les Charmes La Louve 2013, de robe intense, bien classique, Ferme et épicé, avec des tanins puissants mais savoureux, d’une texture dense. Le 2012, de robe violacée, parfumé (cassis, poivre et violette), est puissant au nez comme en bouche, savoureux, aux tanins soyeux. Le 2011, de belle robe soutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, charnu, est riche et généreux, bien épicé, de bonne garde. Très beau 2010, aux tanins très équilibrés et harmonieux, aux arômes de fraise des bois et de mûre, un vin qui emplit bien la bouche, avec ces nuances de poivre et de prune, de garde. Exceptionnel 2009 de bouche complexe et persistante, aux notes de cassis mûr et d’épices qui persistent en finale, un vin tout en arômes et structure, d’une belle ampleur.  Formidable Morgon Les Charmes Noble Tradition 2009, élevé en pièce bourguignonne, très typé, de couleur rubis intense, de très bonne bouche, aux connotations de cassis et fraise des bois, concentré, alliant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, à savourer avec un boudin aux pommes ou un coq au vin, de garde comme le prouve le 2005, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds, mêlant richesse et harmonie.  Il y a aussi ce Morgon rouge Vieilles Vignes 2013, puissant, avec des connotations complexes de mûre et de cannelle, de couleur soutenue, au nez de fruits cuits et d’humus, aux tanins fins et très équilibrés, de bouche à la fois puissante et ronde, superbe sur des tendrons de veau braisés, Le 2011 développe un bouquet où s’entremêlent des notes de cassis et de pruneau, harmonieux, de belle robe soutenue, très équilibré et légèrement épicé.  Le 2010 est vraiment remarquable aujourd’hui, avec des nuances de framboise, de groseille et de mûre, rond et puissant au nez comme en bouche, aux tanins présents et très élégants à la fois, de bouche persistante, et poursuit son évolution. Pour saliver, ce Morgon Les Charmes rouge Vieilles Vignes 2003 (magnum), avec des arômes de fruits cuits, très harmonieux au nez comme en bouche, un vin parfumé, aux connotations de prunelle et de poivre, alliant couleur et matière, qui prouve le grand potentiel d’évolution de ce vin.

Gérard Brisson
Les Pillets - Chemin de Romains
69910 Villié-Morgon
Téléphone :04 74 04 21 60
Télécopie :04 74 69 15 28
Email : gerard-brisson@vinsdusiecle.com
Site : gerard-brisson
Site personnel : www.gerard-brisson.com


> Nos dégustations de la semaine

Château FABAS


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervois, terroir dit “les Balcons de l’Aude”, cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d’un seul tenant de 158 ha avec quelque 63 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. C'est sur ce domaine aux multiples senteurs méditerranéennes que Roland Augustin et ses deux fils, Yann et Loïc, élèvent avec un soin méticuleux des Vins intenses, complexes et expressifs. Pour mieux comprendre la spécificité de chaque cuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d’élevage. Le Domaine s’appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l’ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n’est possible, seuls les pins d’Alep et la végétation méditerranéenne s’agrippent sur les sols rouges des collines. Les vignes s’étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sont argilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes.
“En 1996, nous raconte Roland Augustin, nous avons revendu nos 3 ha 80 de Champagne et cherché une propriété pour avoir plus d’indépendance et nous développer. Nous cherchions une région agréable et au potentiel qualitatif. Nous avons visité environ 80 propriétés dans le sud de la France... cela nous a pris plus de deux ans avant de trouver Château Fabas. L’exploitation compte 158 ha et nous avons remanié le vignoble pour atteindre 63 ha dont 45 en AOC et 18 ha en Vins de cépage. Nous avons beaucoup planté les cépages régionaux et replanté du Cabernet franc, du Sémillon et du Petit Verdot, des cépages que l’on voit plus du côté de Bordeaux, un nouveau challenge. Avec mes deux fils, nous sommes une structure familiale, et cela nous permet de travailler avec beaucoup de souplesse et de réactivité. Nous ne recherchons pas l’effet millésime, je suis d’origine champenoise et les champenois travaillent comme cela.
J’ai créé un goût Fabas et tient à le conserver pour donner une régularité qualitative à mes Vins. Nous vendons 50% France et 50% export. Nous avons un accueil très chaleureux ici, avec un caveau de vente, sommes ouverts toute l’année, c’est un avantage réel pour les clients d’être reçus par la famille. Nous avons à cœur de maintenir de très bons rapports qualité-prix, face à des prix exorbitants en Languedoc, je pense qu’il faut garder notre spécificité : “sans authenticité, point d’émotion”.
Nous avons fait de gros investissements au niveau de la cave, et replanté ces dernières années. Nous avons donc acheté un groupe de froid beaucoup plus puissant, une table de tri automatique pour éviter au maximum les goûts herbacés et pouvoir effectuer des macérations plus longues pour extraire le plus possible et, enfin l’achat d’un pressoir pneumatique.”
“Le 2014 nous promet des Vins assez légers, nous dit Loïc Augustin, pas trop d’alcool ce qui plaît aux consommateurs, les Syrahs étaient bien mûres. Nous n’avons pas poussé trop l’extraction, nous privilégions le fruit. Ce sera un millésime très agréable à déguster rapidement. De toutes manières, au Château Fabas, nous n’aimons pas les Vins trop corsés ou riches en alcool. Les consommateurs, eux aussi, recherchent plus de finesse, de légèreté, un vin pas trop puissant, plutôt aromatique.”
Superbe Minervois cuvée Seigneur 2014, tout en nuances aromatiques, avec ces notes subtiles et intenses d’humus et de petits fruits rouges surmûris, un vin ferme et riche, tout en bouche, parfait sur une terrine de sanglier. Le vin est né de la complexité des cépages implantés, depuis plus de 30 ans, exposés sud, 25 hl/ha de rendement. La Syrah, 60%, dominante dans cette cuvée, donne sur ce terroir des raisins très parfumés. Le Grenache, 40% a un enracinement très profond qui lui assure bonne régularité et maturité.
Le Minervois Le Moural 2014, aux tanins enrobés, de robe soutenue, très parfumé (humus, réglisse), sera idéal avec un cuissot de lapin au romarin ou un jarret de veau aux cèpes séchés.
Particulièrement suave, le Minervois Serbolles blanc 2014 (Vermentino et Grenache blanc), à dominante de poire, de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, dense au nez comme en bouche, mêle élégance et structure.

Roland, Yann et Loïc Augustin

Domaine CAVAILLES


Didier Cavailles, fils et petit-fils de vigneron, assure la culture des 14 ha de vignes de ce domaine, situés sur des terres argilo-calcaires.
Le Minervois rouge 2014, 35% Syrah, 60% Grenache et 5% Carignan, d’une jolie concentration, au nez de cerise, légèrement épicé en bouche, est encore un peu fermé.
Le Minevois rouge cuvée Coralie 2014, 47% Carignan, 13% Syrah, 40% Grenache, où s’entremêlent des notes de fruits rouges bien mûrs et de réglisse, est savoureux, tout en bouche et classique. 

Didier et Martine Cavailles
2, Grand-Rue
34210 Minerve
Tél. : 04 68 91 12 60 et 06 71 87 64 08
Fax : 04 68 91 12 60
Email : didier.cavailles0486@orange.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château de BERNADON


Propriété de 43 ha dont 10 de vignes plantées sur un sol argilo-calcaire.
Une réussite avec ce Bordeaux Supérieur 2013, médaille de bronze Paris 2015, de belle robe soutenue, au nez intense de petits fruits rouges mûrs et d’humus, un vin charnu, généreux, épicé en bouche, avec des tanins savoureux. Le 2012, de belle robe soutenue, aux tanins riches, aux connotations caractéristiques de fruits frais et de sous-bois, allie une jolie structure à une rondeur séduisante. Le 2011 développe des tanins fondus, un bouquet complexe où s’entremêlent des notes de petits fruits rouges bien mûrs et de réglisse, un vin bien corsé. 
Excellent Clairet 2015, de jolie teinte, aux connotations subtiles de petites fleurs blanches, avec cette pointe d’épices au palais, à déboucher sur des poivrons rouges grillés sauce vinaigrette ou un fricandeau de veau.

Vignoble Rouvière

33580 Monségur
Tél. : 05 45 81 16 58 et 06 85 30 40 40
Fax : 05 45 82 27 89
Email : contact@bernadon.com
www.bernardon.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015

 



Domaine SERGUIER


Pierre FRICK et Fils


Château LUCHEY-HALDE


Château BOUTILLON


Domaine Bel Avenir


Domaine ALARY


Château CORNEMPS


Domaine CHAMPAGNON


Château HAUT-MACÔ


Domaine de NOIRÉ


Charles MIGNON


Château LAFARGUE


Domaine La MEREUILLE


Sylvain MOSNIER


Château VAISINERIE


Domaine TOUR SAINT-MICHEL


Domaine BERTRAND-BERGÉ


Château DARIUS


Château PIGANEAU


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC



DOMAINE GERARD TREMBLAY


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHATEAU HOURBANON


HENRY NATTER


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


CEDRIC CHIGNARD


CHAMPAGNE LIONEL CARREAU


DOMAINE DE ROSIERS


CHATEAU DE LA BRUYERE


SCEA CHATEAU DAVID


CHÂTEAU FILLON


CHATEAU DU MASSON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales